3 astuces pour bien choisir sa moustiquaire

Dès le printemps, les moustiques peuvent se montrer particulièrement envahissants. D’ailleurs, c’est aussi le cas de nombreux autres insectes qui se multiplient aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Pour éviter au maximum les risques d’invasion chez vous, vous pouvez installer des moustiquaires. Et puisqu’il n’est pas facile de sélectionner le meilleur modèle dans toute la variété existante, nous avons listé pour vous 3 astuces qui vous aideront à choisir votre moustiquaire :

Le format

Pour commencer, deux grands choix s’offrent à vous : la moustiquaire pour fenêtre (ou porte) ou la version « ciel de lit ».

D’un côté, la moustiquaire pour fenêtre va empêcher les insectes d’entrer dans la pièce, puisqu’elle est fixée au niveau de l’ouverture. Elle vous évite ainsi les invasions. Mais son installation est plus complexe et vous devez choisir le format exact de votre fenêtre / porte pour avoir un résultat optimal.

De l’autre côté, la moustiquaire de lit est bien plus facile à poser et apporte un côté décoratif indéniable. Cependant, elle va uniquement empêcher les moustiques de piquer la personne qui dort. En effet, les insectes pourront quand même entrer dans la pièce par la fenêtre… et les moustiques pourront bourdonner à volonté pendant la nuit.

Aussi, une astuce consiste à combiner une moustiquaire de fenêtre et un ciel de lit. Cette solution est idéale dans une chambre d’enfant par exemple. 

Moustiquaire de fenêtre / porte : fixe ou enroulable ?

Passons ensuite au choix de la moustiquaire de fenêtre. Vous en trouverez une grande variété, pour tous les usages et les besoins. Globalement, on peut en distinguer deux types : la moustiquaire fixe et le modèle enroulable.

Premièrement, la moustiquaire fixe se compose d’un cadre sur lequel le filet est solidement accroché. Il peut s’agir :

  • D’une moustiquaire à battant, avec un double cadre à charnières : le cadre du filet est fixé à un second, accroché au montant de la fenêtre.
  • D’un panneau statique qui reste dans l’encadrement de la fenêtre même lorsque vous l’ouvrez. Généralement, il est quand même possible de retirer la moustiquaire si besoin (en hiver, notamment).
  • D’un modèle plissé : la moustiquaire se replie en coulissant le long du rail fixé au cadre. Cette version est surtout intéressante pour les moustiquaires de portes.

Deuxièmement, la moustiquaire de fenêtre enroulable fonctionne sur le même principe qu’un store. C’est-à-dire que vous pouvez la monter ou la descendre comme vous le souhaitez. Certaines s’enroulent à la verticale, d’autres à l’horizontale. En outre, vous trouverez des moustiquaires de fenêtre enroulables avec ou sans coffre (apparent ou invisible). Si vous ne voulez pas percer votre mur, sachez qu’il existe même des modèles sans perçage (comme ceux du site Domondo). De plus, vous trouverez également des moustiquaires enroulables spécialement conçues pour les fenêtres de toit.

Dans tous les cas, choisissez un maillage suffisamment fin pour bloquer les insectes les plus petits. Mais il doit rester assez ajouré pour laisser passer l’air et la lumière.

Les traitements spéciaux

Pour finir, il existe aussi des moustiquaires comprenant des traitements spéciaux. Selon vos besoins et votre situation, il serait judicieux de vous y intéresser.

Nous pensons notamment aux moustiquaires imprégnées, qui ont un effet répulsif sur les moustiques. En plus d’empêcher les insectes d’entrer grâce à son cadre et à son maillage, la moustiquaire est enduite d’un produit chimique qui va éloigner les intrus. De cette façon, même si la moustiquaire est mal positionnée ou légèrement abîmée, les moustiques ne s’approcheront pas de chez vous. Mais attention, les substances répulsives sont parfois dangereuses pour certaines personnes sensibles (comme les bébés ou les gens allergiques par exemple).

Un autre traitement spécial est le filtre anti-UV. Le filet de la moustiquaire est conçu et traité pour empêcher les rayons néfastes du soleil de passer. De cette façon, vous êtes non seulement protégé contre les insectes et les pollens, mais aussi contre les dangers du soleil !

En appliquant toutes ces astuces, vous aurez bientôt la moustiquaire idéale chez vous et vous seriez prêt pour l’été ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>