Comment choisir le bon lubrifiant pour votre système mécanique ?

Dans un système mécanique, l’utilisation d’un lubrifiant est essentielle pour garantir un fonctionnement optimal. L’huile ou la graisse limitera le frottement des pièces, améliorant ainsi leurs performances et réduisant leur usure. Mais pour obtenir les meilleurs résultats possibles, il faut utiliser les lubrifiants adaptés aux rouages concernés. Suivez donc nos conseils pour choisir le bon lubrifiant pour votre système mécanique :

Les lubrifiants à base d’huile

D’un côté, on trouve de nombreux lubrifiants composés d’huile synthétique ou minérale. Chacune possède des propriétés spécifiques et sont donc adaptées à un usage précis. Leur point commun est qu’elles sont relativement liquides, même si leur viscosité est très variable.

Concrètement, voici les principales huiles pour les systèmes mécaniques :

  • L’huile de coupe et de perçage. Avec son pouvoir réfrigérant et sa forte adhérence, elle résiste aux températures et aux pressions élevées. Elle convient surtout à l’usinage (du métal notamment).
  • L’huile minérale pour chaînes et câbles a un fort pouvoir lubrifiant.
  • Résistant et très efficace, le dégrippant au téflon est particulièrement adapté aux boulons et aux billes de roulement, mais aussi aux chaînes fines. En déposant un léger film, il protège également contre la corrosion et rétablit le contact électrique. De plus, le téflon aide à maintenir la souplesse du caoutchouc, ce qui est intéressant pour les joints.
  • Composée de paraffine, l’huile de vaseline convient aux mécanismes de précision. Très fluide, elle est pénétrante mais engendre aussi des coulures.
  • Très pénétrante, l’huile au graphite permet surtout de dégripper les pièces des systèmes mécaniques (exemples : vis, goujons, boulons, etc.).

Les graisses lubrifiantes

De l’autre côté, il existe également des graisses lubrifiantes, constituées d’huile minérale et d’agents épaississants (acides gras, savons, etc.). On apprécie leur grand pouvoir lubrifiant, leur résistance aux fortes pressions et leur protection contre l’usure. Ces qualités en font de bons lubrifiants pour les systèmes mécaniques subissant des charges élevées (roulements, engrenages, etc.).

Voici les graisses les plus courantes :

  • La graisse siliconée est spécifiquement adaptée à la lubrification dans un environnement humide (robinetterie par exemple). Aussi disponible en gel ou en spray, elle résiste au calcaire et à l’eau bouillante.
  • La graisse au bisulfure de molybdène combine les propriétés de la graisse minérale et d’un lubrifiant solide. Quelques usages : carters d’engrenages, cardans, tronçonneuse.
  • Notamment utilisée dans le milieu automobile, la graisse au cuivre résiste aux fortes températures, aux pressions, à l’eau, au feu, aux alcalins et aux acides dilués. Elle évite le grippage des mécanismes, tout en assurant une parfaite étanchéité. De plus, les propriétés diélectriques de la graisse au cuivre sont idéales pour protéger les mécanismes à connectiques.
  • Anticorrosive et polyvalente, la graisse au lithium convient plutôt à l’usage domestique (gonds, serrures, etc.). ou automobile (articulations et roulements). Mais son effet lubrifiant est peu durable.
  • La graisse graphitée protège les corps mobiles (rotules, paliers, roulements) contre l’humidité, la corrosion et la poussière. Sachez qu’on trouve également de la poudre de graphite, parfaite pour les barillets.

Conclusion

Il existe donc de nombreux lubrifiants à base de graisse ou d’huile. Choisissez ceux qui conviennent le mieux à votre usage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>